Culture – idée cadeau
Lazinda nouvo l’arivé

Voilà un cadeau qui ne souffre d’aucune concurrence sur La Réunion. Il arrive
à point nommé pour nous organiser, comme nous le souhaitons : LAZINDA LA
RENION 2019. « An kréol, siouplé ! ».
C’est un concept qui a déjà fait ses preuves en Guyane, pays de Loïs Pindard (37 ans), initiateur du
projet. Depuis 2017, son LAZINDA marque les grands moments du département français d’Amérique
Latine. Les 500 frères ont sans nul doute inscrit quelques beaux rendez-vous d’histoire sur ces pages.
Ce n’est pas qu’un produit. Cet agenda est surtout porteur de messages. Nous pouvons agir, en ne
trahissant pas ce que l’on est au fond de soi-même.
Deux ans plus tard, le 1 er janvier à venir, La Réunion voit l’arrivée de son propre Lazinda kréol, en
même temps que La Martinique qui ne boude pas son plaisir. Son créateur le définit ainsi. « C’est un
concept qui veut avant tout valoriser les cultures créoles, mettre en avant ce que l’on est, qui
favorise la transmission culturel. La Réunion mérite une telle attention». Pour ce faire, il est
entièrement en Kréol Rénioné. Pourvu d’un mémo, d’un lexique, d’informations pratiques et les
références culturelles réunionnaises, il sera votre meilleur compagnon de travail … pour La Réunion.
Une initiative qui met anlèr La Réunion
Allez savoir ! L’année 2019 sera peut-être l’année de l’expression de tous nos potentiels. Nous
voulions nous organiser, nous retrouver pour échanger sur le devenir de notre île. Ne nous refusons
pas à cette question : Et si nous le disions, l’écrivions, le pensions, en créole ? Pourquoi pas ? Après le
mouvement « gilet jaune », débuté le 17 novembre 2018, nous n’avons de cesse d’appeler au
dialogue, à la rencontre, à l’échange, à l’organisation. Réunionnaises, Réunionnais l’ont clairement
dit en Kréol. « Nou vé fé Parnouminm », « respèk kisa nou lé », « nou lé pa plis, nou lé pa moin »,
« anon mèt ansanm ». S’organiser, disions-nous ? Nous trouvons ici l’outil idéal. LAZINDA LA RENION
2019. Voilà une initiative qui met « anlèr » la langue réunionnaise, notre histoire, nos devinettes,
notre culture, notre pays, en pleine reconnaissance de la vraie richesse des réunionnais. C’est
sûrement sur ces pages que nous écrirons nos petites et grandes victoires. Fin décembre, les
exemplaires arriveront à bon port. « Il y a 1000 exemplaires et pas une de plus » précise Loïs Pindard.
Vous pouvez commander sur www.pindjoko.com

Babou B’Jalah