SAUL WILLIAMS À LA CITÉ DES ARTS

Mi-rappeur mi-poète, Saul Williams est une grande figure du “spoken word” (poésie orale) dont les textes, militants et d’une grande intensité, forcent le respect. L’artiste américain a largement contribué à développer la culture slam dans le monde et s’est également illustré en tant qu’acteur (révélé il y a plus de 15 ans dans le film Slam primé au festival international de Cannes). Après avoir acquis une renommée mondiale par sa poésie et ses écrits, Saul Williams a joué dans le monde entier et lu dans des centaines d’universités avec des invitations allant de la Maison Blanche, l’Opéra de Sydney, le Lincoln Center, Le Louvre, le Getty Center et Queen Elizabeth Hall à d’innombrables villages, cantons, centres communautaires et prisons à travers le monde, sans compter diverses apparitions au cinéma et à la télévision. C’est pour sa prestance scénique et son agressivité poétique que Saul Williams revient à La Réunion, terre devenue l’une de ses sources d’inspiration lors de la création de son dernier album en 2015, “MartyrLoserKing”.

TIM en 1ère partie – Timothée Zeni, petit fils de l’artiste réunionnais Maxime Laope, est depuis son enfance attiré par la musique et la trompette. Il est accompagné sur scène par le pianiste Gianny Hoarau, le guitariste Romain Aly Beril, le bassiste Yoann Boyer et le batteur Ivan Vinh San.

TIM

EN 1ÈRE PARTIE DE SAUL WILLIAMS

 

Le groupe Tim est né sous l’impulsion de Timothée pendant son parcours de formation à l’Ecole de Musiques Actuelles (EMA) de La Réunion. Lors de scènes dédiées au financement de son examen final pour lequel il devait se rendre à Paris,Timothée interprétait ses compositions accompagné de Loïc Odou aux percussions et Romain Aly Beril à la guitare.

Les premiers pas d’un parcours musical qui s’ouvre pour en croiser d’autres, puis pourquoi pas des routes un peu plus grandes (des autoroutes même, c’est ce qu’on lui souhaite). Comme une musique qui plaît est une musique qui vit, Timothée décide de nourrir la sienne davantage. Aux accords de la guitare et aux notes de sa trompette se sont ajoutés le piano, la basse et la batterie qui rythment ses textes parfois en créole, parfois en anglais.

Timothée s’amuse de l’art des mots pour les retranscrire en chanson. Certains de ses morceaux évoquent aussi l’attachement qu’il a pour son île et sa culture.

Timothée Zeni, petit fils de l’artiste réunionnais Maxime Laope, est depuis son enfance attiré par la musique et la Trompette. À l’âge de 10 ans il est inscrit à l’école municipale de musique Loulou Pitou (Saint-Denis de La Réunion) dans laquelle il apprend les bases de la trompette classique pendant 5 ans aux côtés de Pierre Badel et Eric Daubin. Suite à cela, il continue à se former de manière autodidacte et rejoint le Henri Claude Moutou Jazz Band. Cette expérience lui permettra par la suite de s’insérer dans le milieu musical réunionnais avec des groupes et artistes tels que Lélin Ducap, Iza, Didyé Kergrin, Bann’Laope, Verzonroots, Souk Den’is Maloya, Ingrid Varon, et Kréolokoz. Il décide de se former davantage avec le certificat du MIMA au sein de L’École des Musiques Actuelles de La Réunion qu’il décroche en 2015 et à la suite duquel il monte son projet éponyme.

Gianny Hoarau
, pianiste réunionnais, a découvert sa passion pour la musique vers l’âge de sept ans. Né dans les hauts de l’île de La Réunion, au milieu de vignes et de champ de lentilles de Cilaos, il a rapidement été plongé dans un milieu musical. En 2015 il a lui aussi entamé un cursus en formation professionnelle à l’École des Musiques Actuelles de La Réunion afin de se professionnaliser et décrocher le titre du MIMA. Un diplôme qui lui permettra de compléter son panel d’expériences sur la scène après avoir joué aux côtés de nombreux artistes locaux comme Kaf malbar, Manu Kdé, Dominique Barret, Joe Vany, Mederice, Missty,Cliff Azor, Jean-Pierre Boyer, Georges Marie Soucramanien, Joe Lauret, Max Lauret, Laurent Roseli et bien d’autres. En parallèle il travaille à l’ouverture d’une école de musique dans sa ville natale, une première pour la ville thermale.

Romain Aly Beril a commencé la guitare en autodidacte en famille à l’âge de 14 ans et s’est rapidement passionné pour la musique mais n’y a pas vu une carrière professionnelle dès les premières notes. Une passion qui l’a rappelé après quelques années dans l’armée en tant que mécanicien aéronautique et dans le milieu social en tant que moniteur-éducateur auprès d’adolescents autistes. En effet en 2016 il prend connaissance du cursus professionnel proposé par l’École des Musiques Actuelles de La Réunion et y voit une opportunité. Il décide de passer à son tour le diplôme du MIMA qu’il obtient en 2017 et faire sa marque sur les scènes de l’île auprès d’artistes comme Benjam, Daddy Nuttea, Pix’l, Mighty Lion, Babyluzion, T-MAtt, Katwaly, Black Nation, Luciano Malbrouck, Natty Dread, Annie And The TomCats, Jade, Tirok, etc

Yoann Boyer
, bassiste du groupe est également originaire du cirque de Cilaos. Mélomane depuis sa tendre enfance, c’est à l’âge de 12 ans qu’il décide de se plonger dans l’univers de la musique et de s’y projeter dans une dimension professionnelle. C’est en ce sens qu’il suit également le cursus certifiant du MIMA avec le voeu de pouvoir vivre de cette passion en y mêlant ses différentes inspirations qui vont des rythmes que l’on retrouve dans l’Océan Indien à la musique afro-américaine. Déjà ancré sur les scènes créoles, Yoann a accompagné plusieurs artistes locaux, à savoir Jo Lauret, Georges Marie Soucramanien, Jean Pierre Boyer, Guibert Lebon, Michou.

Ivan Vinh San a baigné dans la musique depuis son plus jeune âge et c’est tout naturellement qu’il a commencé la batterie de manière autodidacte à l’âge de 10 ans. Il puise son inspiration principalement de la musique locale (séga-maloya) mais on y retrouve également des influences afro-américaines et latines. En 2012 une tournée à Mayotte avec le groupe R.A.S. confirme sa volonté de faire de la musique son métier et l’amène à préparer quelques années plus tard le diplôme du MIMA. Depuis cette expérience marquante il multiplie les scènes avec les artistes locaux dont Ezio, Nancy Logan, Rodee Cox, Fred Do, Tine Poppy, Bann Laop’, Malkijah, Overseaz, Afatia, Alex Sorres et Relax.

JEUDI 28 MARS À 20H

LES TARIFS

TARIF SUR PLACE : 20€
TARIF EN PRÉVENTE : 17€
TARIF RÉDUIT [1] : 14€
TARIF ADHÉRENT [2] ET GROUPE [3] : 12€

* Tarif grand public.

[1Le tarif réduit est consenti aux personnes suivantes, sur présentation d’un justificatif : jeunes de moins de 18 ans, lycéens, étudiants, séniors de plus de 60 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires de minima sociaux, personnes handicapées.

[2Le tarif « Adhérent » est consenti aux personnes titulaires d’une carte d’adhérent en cours de validité.

[3Le tarif « Groupe » est consenti aux scolaires, associations, comités d’entreprises et assimilés (tarif unitaire par personne sur la base d’un groupe de 10 personnes minimum).

TOUS LES INFOS ET RÉSERVATIONS SUR : http://www.citedesarts.re