DEFI ZERO DECHET : NOU LE KAPAB !

crédit photo : TCO

A l’heure où les décharges se remplissent, où les ordures ne sont pas toujours recyclés, et que notre île voit sa biodiversité menacée, le TCO et l’association Zéro Déchet ont une ambition : réduire considérablement le nombre de déchets et les recycler. Pour l’atteindre, ils n’hésitent pas à innover et à inviter les citoyens à participer  afin d’adopter une attitude éco-responsable. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés ce matin au Conservatoire botanique de Mascarin, dans un cadre convivial, pour le bilan d’une action lancée au début d’année à l’initiative du TCO et de l’association Zéro Déchet : Le Défi Zéro Déchet dans l’Ouest !  A l’issu des  4 mois d’expérimentation par une quarantaine de foyers de l’Ouest, le résultat est flagrant et encourageant : « un participant dans la démarche zéro déchet produit 3 fois moins de déchets qu’un habitant ne pratiquant pas spécialement la réduction. Nous parlons de 90 kg/habitant/an pour l’un contre 315 kg/habitant/an pour l’autre ! », Jacques Potier, chef de projet médiation et prévention déchets au TCO.  Les familles ont réduit de 75% leur production de déchets,  ce qui est considérable, puisque le résultat est supérieur aux attentes initialement prévues par le TCO et les membres de l’association. L’expérience étant plus que concluante, elle sera reconduite très prochainement et sur une plus longue durée, nous assure Nadine Sevetian, élue communautaire et membre de la Commission Environnement du TCO. Les représentants de la TCO ne sont pas en reste et n’hésitent pas à se joindre à l’action participative puisque nous retrouvons parmi les familles participantes celles de Mélissa Cousin et Sylvie Comorassamy, respectivement élues communautaires de Saint Paul et de Saint Leu. Il était primordial pour elles de se lancer et d’expérimenter le zéro déchet pour ensuite s’adresser au mieux aux usagers qu’elles sont destinées à rencontrer et à sensibiliser dans le cadre de leurs missions. Les familles participantes et les membres du collectif retiennent l’envie de continuer leurs efforts et leur volonté de partager autour d’eux ce qu’ils ont apprit grâce à cette expérience, en d’autres termes : le recyclage ; le « do it yourself » qui consiste à produire soi-même ce que l’on consomme, produits alimentaires ou ménagers ou encore le compostage. Pour participer aux prochains défis, le  TCO vous encourage à répondre aux prochains appels à candidatures en vous inscrivant en ligne sur leur site : www.tco.re !  Pour finir, l’association Zéro Déchet tient à nous rappeler que  « le meilleur déchet est celui que l‘on ne produit pas ». 

Alors, zot lé kapab protège nout l’île ?

Chloé HIBON