Le musée historique de Villèle est un site emblématique d’une époque particulière de l’histoire de la société de plantation marquée par la culture du café, du coton et de la canne à sucre.

Cette ancienne habitation créée à la fin du XVIIIe siècle par les époux Panon-Desbassayns, témoigne du développement de l’organisation sociale et économique de l’île jusqu’aux années 1970. Elle évoque le mode de vie d’une famille de planteurs et des travailleurs, esclaves, engagés et petits colons dont l’histoire est liée à celle des maîtres.

La vocation du musée est de rendre lisible l’histoire du domaine à partir des bâtiments, des jardins, des traces matérielles et immatérielles qui caractérisent cette habitation et de développer en parallèle un parcours muséographique spécifique sur la période de l’esclavage à l’île de La Réunion.

A l’heure du numérique, la création d’un nouveau site de référence s’avère une nécessité. Ce portail web, en lien organique avec le site internet du musée historique de Villèle centré sur ses collections, son offre culturelle, son actualité, a pour objet d’offrir de façon complémentaire, une base de données documentaires constituée de textes de chercheurs, historiens, archéologues, anthropologues, conservateurs…, regroupés au sein d’un comité scientifique constitué en 2018.

Présentée comme un centre de ressources actualisées spécialisé sur la société de plantation, l’habitation Desbassayns, l’histoire et la mémoire de l’esclavage à La Réunion, l’arborescence permet aux internautes d’accéder à différentes rubriques traitant de thématiques particulières : la Compagnie des Indes, les familles de planteurs, l’économie sucrière, les familles Panon-Desbassayns et de Villèle, la traite dans l’océan Indien, le Code noir, les travailleurs engagés, chronologie des abolitions, l’héritage culturel issu de l’esclavage, les lieux de mémoire…

Un site pour tous les publics

Les textes rédigés par les contributeurs sont souvent illustrés par des documents iconographiques conservés dans les institutions patrimoniales à La Réunion ou en France hexagonale. Ils s’adressent aussi bien au visiteur curieux recherchant des informations générales qu’à un public spécialisé (élèves, étudiants, enseignants…), souhaitant effectuer une recherche plus approfondie et disposer de connaissances apportées par des chercheurs d’horizons différents.

Un site évolutif

L’enjeu ambitieux de ce site est d’une part, de créer à terme un portail numérique de référence, outil de connaissance dédié à la société de plantation et l’histoire de l’esclavage à La Réunion et d’autre part, d’offrir aux chercheurs, aux institutions patrimoniales, aux artistes, aux milieux associatifs…un espace de liberté leur permettant de contribuer aux progrès de la recherche dans ce domaine.

Tous les infos sur : http://www.portail-esclavage-reunion.fr/un-portail-numerique-pour-le-musee-de-villele/