INDE DU NORD. PANDIT RAVI SHANKAR

Ravi Shankar (artiste musical)

Á l’occasion du 100e anniversaire de Ravi Shankar (7 avril 1920-7avril 2020),
Ravi Shankar, qui fit ses premiers pas d’artiste-danseur dans la troupe de son frère Uday Shankar à Paris au début des années 1930, fut le disciple de Allaudin Khan, l’un des plus grands maîtres de la musique indienne du 20e siècle.
Ravi Shankar a occupé par la suite une place centrale sur la scène musicale de l’Inde (composant également des musiques de films pour Satyajit Ray), avant de se lancer dans une brillante carrière internationale.
Dans les années 1960 et 1970, Ravi Shankar a croisé les chemins de la musique classique et contemporaine avec Yehudi Menuhin, Zubin Mehta et Philip Glass, celle du jazz avec John Coltrane et deviendra malgré lui, l’un des symboles du mouvement hippie en initiant George Harrison à la musique de l’Inde. Depuis ces années pop, Ravi Shankar n’a cessé de parcourir le monde afin de promouvoir la grande tradition de la musique hindustani (musique savante de l’Inde du Nord).
Á travers des témoignages inédits (Zakir Hussain, Shivkumar Sharma, Zubin Mehta, Jean-Claude Carrière, Philip Glass, Jean-Claude Eloy, Nicolas Klotz, Laurent Aubert, Thierry Robin, Raghunath Manet, Narendra Bataju …) et des
documents d’archives, cette soirée rendait ainsi hommage à celui que George Harrison nommait le « grand-père de la world music ».

Ravi Shankar, le célèbre maître du sitar, joue deux raga et un dhun dans le style classique de la Senia Beenkar Gharana.

North India. Pandit Ravi Shankar, sitar
Ravi Shankar, Master of the sitar lute, performs two raga and a dhun in the classical style of the Senia Beenkar Gharana.