James Joseph Brown, Jr, né le  à Barnwell, Caroline du Sud, et mort le  à Atlanta, est un musicien, chanteur, auteur-compositeur, danseur et producteur américain. Il est l’une des figures majeures du rhythm and blues, du funk, de la soul music, et du Black Arts Movement

Un des initiateurs du funk, il est fréquemment surnommé « The Godfather of Soul » (« Le Parrain de la Soul »). Tout au long d’une carrière qui a couvert six décennies, Brown est l’une des figures les plus influentes de la musique populaire du xxe siècle et est réputé pour ses performances scéniques. En 2004, le magazine Rolling Stone le classe à la 7e place dans sa liste des 100 plus grands artistes de tous les temps (List of the 100 Greatest Artists of All Time)

Après une période de prison pour cambriolage, James Brown commence sa carrière comme chanteur de gospel en Géorgie avant d’intégrer et de devenir la figure de proue d’un groupe de R&B vocal nommé The Famous Flames. Brown accède à une notoriété nationale à la fin des années 1950 avec des balades comme Please, Please, Please ou Try Me, et se bâtit une réputation d’inlassable performeur scénique. Brown connaît son apogée dans les années 1960 avec des succès colossaux : Papa’s Got a Brand New Bag, I Got You (I Feel Good) et It’s a Man’s Man’s Man’s World.

À la fin des années 1960, Brown modifie son approche musicale, passant d’un mix musical fondé sur le blues et le gospel vers une approche plus rythmique qui jette les bases et ouvre la voie au développement de l’ensemble du courant funk. Au début des années 1970, Brown établit le son du funk avec la formation des The J.B.’s et des enregistrements tels que Get Up (I Feel Like Being a) Sex Machine ou The Payback. James Brown chanta également des chansons engagées, notamment Say It Loud – I’m Black and I’m Proud (1968) pour soutenir la communauté afro-américaine. Brown a continué à se produire et à enregistrer jusqu’à son décès en 2006.