Madia Maloya :
« Maloya dan l’esprit dan ker dan sang… »

David est un enfant du maloya. Son nom d’artiste, il ne l’a pas choisi par hasard. Madia pour que la lignée ne soit jamais oubliée. Madia comme son père, et avant son père, son grand-père. Chanteur, auteur, compositeur… David est avant tout un fervent défenseur de la culture Réunionnaise. Chaque parole de chacune de ses chansons nous ramènent aux champs de canne lorsque le maloya raisonnait le soir et criait la souffrance du peuple esclave. « Moin lé né à Saint-Benoit, quartier Bras Fusil et vers l’âge 6-7 ans nou la ni habite Saint-Marie. Moin la commence fait maloya à l’âge de 12 ans. Tout d’suite ce misik là la rentre dans mon ker » explique David Madia. Et comme une évidence, le maloya est venu à lui. D’abord à travers les textes qu’il écrit, les morceaux qu’il compose et enfin grâce à la scène. Chanter, jouer, danser le maloya mais par n’importe lequel. « Moin mi fé mon style. Ce que mi ressent, mi fait. Mi veut pas copier su personne. Les morceaux que mi compose lé dan mon ker. » Alowe, Zenfant kabare, Lélé… autant d’inspiration qui se traduisent à travers le son du roulèr ou encore du kayamb. Un maloya pur avec juste ce qu’il faut pour le rendre lancinant, une complainte comme à son origine. Une musique qui mûrit au fil des rencontres artistiques.

« Avec Jean Frédéric Madia du groupe L’indigo, moin la beaucoup appris. Mon frère la monte à moin comment travaille mon band morceaux. Comment travaille la mélodie. Li la donne à moin in bon coup de main. » Il y a la musique mais il y a avant tout les textes. David compose beaucoup et monte une association pour « met en l’air » sa musique. Sa persévérance finit par payer, il sort un premier album.

Faire vivre la mémoire de nos ancêtres

Pour promouvoir ses morceaux, des clips donnent toute la dimension de la puissance des textes de Madia Maloya. Après l’album, le groupe a la chance de se produire sur scène. En décembre, Madia Maloya a fait bouger Sainte-Marie lors d’un concert du côté de la Ravine des Figues. C’est désormais avec une nouvelle formation que Madia Maloya prépare un deuxième album. « Moin la entoure à moin de nouveaux musiciens. Néna beaucoup de jeunes, Groendu Olivier ,  Mounoussamy Emeline , Judickaël  . I faut fait passe nout l’héritage. I faut fé viv le maloya. Koméla néna tout sorte de musique mais le son maloya lé pu comme avant alors i faut pas trop dénaturer sinon lé pu pareil. C’est pou ça que moin mi continue à faire sak mi ressent. »

Faire vivre le maloya, faire vivre la culture, faire vivre la mémoire de ces ancêtres, de nos ancêtres… David Madia s’y attache chaque jour en s’appuyant sur ceux qui avant lui ont montré le chemin. «Moin néna beaucoup de respect pou le groupe Kiltir, Destyn Maloya, LIndigo, Tiloun que la quitte a nous in peu trop vite. Mi aime aussi Ziskakan, Gramoun Lélé, Gramoun Baba li aussi i vient allé, Firmin Viry, Gramoun Selo… Mais néna in moun mi adore par-dessus tout c’est Lo Rwa Kaf ! »

Contact :
Madia Maloya : 0692127929
Facebook : groupemadiamaloya