La Réunion passe en zone de circulation active du Covid-19

 

Le décret n°2020-115 du 5 septembre 2020 paru aujourd’hui fait passer La Réunion en zone de circulation active du virus, également appelée « zone rouge ». Cette évolution réglementaire donne de nouveaux pouvoirs au préfet pour lutter contre la propagation du virus sur le territoire.

La Réunion passe en zone «rouge»

Le nombre de cas confirmés de Covid-19 à La Réunion a fortement progressé au cours des dernières semaines. Les indicateurs permettant d’établir le niveau de vigilance face à l’épidémie sont en nette progression. Le taux d’incidence (nombre hebdomadaire de cas positifs rapporté à 100 000 habitants) est ainsi passé de 5,2 dans la semaine du 3 au 9 août à 53,8 du 24 au 30 août (le seuil d’alerte est fixé à 50 pour 100 000 habitants). Le taux de positivité (nombre de tests positifs/nombre de tests réalisés) est passé de 0,5 à 2,8 %, sur la même période, et le R effectif (taux de reproduction du virus) est de 1,27 au 29 août, marquant une circulation active du virus. En réponse à l’évolution de ces indicateurs, La Réunion est désormais classée en zone de circulation active du virus, comme 29 autres départements ou territoires de métropole et des outre-mer.

Les évolutions réglementaires associées

Cette modification réglementaire permet au préfet de prendre de nouvelles mesures dans la lutte contre la propagation du virus :

–          Interdiction de l’accueil du public dans les établissements recevant du public tels que les salles de spectacle, les magasins, les restaurants, les bibliothèques, les musées, les établissements sportifs ;

–       –   Interdiction des marchés ;

–       –   Interdiction, réglementation ou restriction des rassemblements dans les lieux de culte ;

–      –    Suspension des accueils dans les établissements périscolaires et les crèches ;

–      –    Restriction des déplacements.