La ministre de la Culture a annoncé un soutien de 115 M€ pour les filières cinéma et spectacles, particulièrement touchées par le couvre-feu.

En mobilisant 85 M€ pour le spectacle vivant et 30 M€ pour la filière cinéma, le Gouvernement continue à soutenir sans faille le secteur culturel. « L’État sera aux côtés des [professionnels de la culture] pour surmonter cette crise et les accompagner dans [leurs] efforts d’adaptation et d’innovation », a souligné la ministre de la Culture, à l’occasion d’une conférence de presse du Premier ministre sur la crise sanitaire qui s’est tenue jeudi 22 octobre.L’extension des mesures de couvre-feu entre 21h et 6h à 54 départements, rendue nécessaire par la dégradation de la crise sanitaire, a un impact très fort sur le spectacle vivant et le cinéma, dont l’essentiel de l’activité du se déroule en soirée. « Chacun a besoin, envie de culture, encore plus durant cette crise qui a affecté notre capacité à nous rassembler », a plaidé la ministre, en saluant « les efforts de tous les professionnels de la culture qui restent engagés pour maintenir le lien avec le public et vont encore une fois s’adapter et trouver des solutions dans ce contexte nouveau ».

Une mobilisation pour le spectacle vivant

Dans le secteur du spectacle vivant, l’objectif de la ministre de la Culture est double : sauvegarder les programmations et les salles en permettant de jouer, même à jauge très réduite. « Le couvre-feu a de lourdes conséquences sur le maintien de l’activité, a estimé la ministre : les structures, malgré leur volonté d’adapter les horaires, ne pourront pas forcément rencontrer leur public. La fréquentation et donc leurs ressources vont encore diminuer ».

Les 85 M€ d’aides qui vont être débloquées pour le secteur se répartissent de la façon suivante :

-> Pour le spectacle vivant musical, le fonds de sauvegarde et le fonds de compensation seront dotés de 55 M€ complémentaires, dont 3 M€ seront particulièrement destinés aux auteurs. Les dispositifs mis en place seront confiés au Centre national de la musique et bénéficieront à l’ensemble des acteurs du secteur, privés et subventionnés. Le ministère de la Culture va proposer au Parlement de prolonger l’exonération de la taxe sur les spectacles, au premier semestre 2021, pour alléger les charges des entreprises du secteur.

-> Pour les autres champs du spectacle vivant et notamment le théâtre y compris les auteurs, une enveloppe complémentaire de 20 M€ sera mise en œuvre pour accompagner le secteur privé comme subventionné, y compris les auteurs.

-> Début septembre, le ministère de la Culture a mis en place un fonds d’urgence spécifique et temporaire de solidarité, aux artistes et techniciens du spectacle qui n’entraient dans aucun autre dispositif. Ce fonds sera doublé pour atteindre 10 M€.

Un soutien à l’ensemble de la filière cinéma

Avec le couvre-feu, les deux séances du soir de 20h et 22h ne peuvent plus se tenir : or elles représentent près de la moitié de la fréquentation des salles. « Notre objectif est de faire en sorte que les cinémas ne ferment pas, et que le public puisse continuer à aller voir des films, a assuré la ministre. Pour cela, il faut aussi que les sorties de films soient maintenues sur l’ensemble du territoire, malgré les risques économiques importants pris par les distributeurs ».

Au total, les mesures qui viendront en soutien à l’activité du secteur cinématographique, représenteront 30 M€ :

-> La création d’un complément de prix sur chaque billet en zone de couvre-feu, pris en charge par l’État et reversé aux distributeurs pour alléger les risques qu’ils vont prendre.

-> Un bonus renforcé du soutien automatique généré par les distributeurs pendant les 6 semaines du couvre-feu.

-> Nous doublerons également le barème normal du soutien automatique pour les producteurs sur cette même période, jusqu’à 1,5 millions d’entrées.

-> Enfin, le fonds de « compensation » des pertes des exploitants sera parallèlement ré-abondé afin de tenir compte de la perte de chiffre d’affaires supplémentaire que représente le couvre-feu pour les salles.

Source : https://www.culture.gouv.fr/Actualites/Crise-sanitaire-un-soutien-accru-pour-le-cinema-et-le-spectacle-vivant