Dans une tribune publiée dans Le Monde, un collectif de médecins, économistes et politiques plaide pour l’instauration de « zones vertes » dans lesquelles la Covid-19 seraient peu présente et où les lieux culturels pourraient alors fonctionner normalement. Pour les signataires, la vaccination seule ne suffit pas. Elle prend du retard et les nouveaux variants viennent bousculer les espoirs. Il faut donc « freiner aussi vite que possible la propagation du virus et nous engager dans la voie d’un rétablissement durable. » Selon le collectif, il faut définir une stratégie européenne d’élimination du virus fondée sur trois piliers : la vaccination, l’instauration de « zones vertes » et un renforcement des modalités de dépistage et de traçage. « Le tout accompagné d’une communication claire, cohérente et transparente. » Ces « zones vertes », où le taux de transmission devra être proche de zéro, pourraient être à l’échelle de ville, département, régions voir pays dans lesquels le virus serait maîtrisé. Pour le collectif, « plus ces zones seront de taille réduite, plus vite elles pourront retrouver un fonctionnement normal et éviter des mesures contraignantes. » Dans ces zones, un retour à la normale serait instauré. Les écoles, restaurants, lieux culturels et entreprises pourraient alors réouvrir complètement. La réintroduction du virus serait évitée par des restrictions de déplacements. Des mesures préventives ciblées, rapides et cohérentes seraient mises en place en cas de recrudescence des infections. Ces stratégies d’élimination du virus ont, selon les auteurs de la tribune, obtenu de très bons résultats en Chine, en Corée du Sud, en Nouvelle-Zélande et en Australie. Contrairement à la France, les lieux culturels ont pu éviter la fermeture ou, après un court confinement, réouvrir très rapidement.

Parmi les signataires : Antoine Flahault, directeur de l’Institute for Global Health, Suisse ; Mélanie Heard, pôle santé, Terra Nova, France ; Karine Lacombe, infectiologue, Sorbonne Université, France ; Michael Meyer-Hermann, immunologue, Helmholtz Centre for Infection Research, Allemagne ; Miquel Oliu-Barton, mathématicien, université Paris-Dauphine, France ; Bary Pradelski, économiste, CNRS, France ; Toni Roldan, directeur du Center for Economic Policy Esade EcPol, Espagne ; Devi Sridhar, chercheuse en santé publique, université d’Edinbourg, Royaume-Uni ; Guntram Wolff, directeur du think tank Bruegel, Belgique. Liste complète disponible sur Zerocovid-greenzone.eu

Cette tribune a été publiée en même temps dans plusieurs médias européens : Allemagne (Süddeustche Zeitung) ; Espagne (El Pais) ; Italie (La Repubblica) ; Pays-Bas (De Volkskrant) ; Pologne (Rzeczpospolita).