Je veux proposer aux individus de prendre le pouvoir de créer et surtout celui de s’épanouir.

D’une enfance en constantes pérégrinations sur les terres ouest-africaines, Abdoulaye Trésor Konaté garde le sens du pas, la mesure du mouvement. L’interprète-chorégraphe danse les lignes d’une intersection culturelle entre Afrique et Europe.

Bercé depuis toujours par les rythmes et les chants de sa région natale en Côte d’Ivoire, Abdoulaye Trésor Konaté décide de se consacrer exclusivement à sa passion en devenant danseur-interprète, puis chorégraphe en danse contemporaine. En 2004, il découvre la danse contemporaine avec les compagnies Djiguiya et Klozai. Tout en poursuivant son apprentissage auprès de grands chorégraphes comme Pierre Doussaint et Koffi Koko, il fonde en 2008 sa compagnie, Jasp, en Côte d’Ivoire et se produit dans différents pays d’Afrique : Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Algérie.

En 2013, il s’installe en France à Strasbourg, rebaptise sa compagnie ATeka, en 2015. Repéré par Pôle Sud CDCN, il crée son premier solo, Humming Bird Colibri.

De 2016 à 2019, il est engagé en tant qu’artiste associé au Pôle Danse des Ardennes. Parallèlement, il s’inscrit également comme danseur interprète auprès de Bernardo Montet, Alfred Alerte et Christiane Emmanuel.

En janvier 2019, la dernière création d’Abdoulaye Trésor Konaté, Sucre, An ice cream for a nice crime a été au cœur d’une résidence de recherches au Bénin soutenue par l’Institut français.

2008 : Abdoulaye Trésor Konaté fonde sa propre compagnie Jasp Cie.

2014 : Le danseur s’installe à Strasbourg, Jasp Cie devient ATeKa Cie.

2015 : Abdoulaye Trésor Konaté est artiste associé pour trois ans au Pôle Danse des Ardennes.

2016 : Création de sa première pièce, un solo intitulé « Humming Bird / Colibri ».

2018 : Sa deuxième pièce, Rien à aborder, remporte le Prix Matière Première du Grand Studio de Bruxelles à Avignon.

2019 : Création de Sucre, An Ice Cream for a Nice Crime, qui entend participer au devenir d’une émancipation humaine et fraternelle.