L’annonce paraissait incroyable et pourtant, elle est bien réelle : l’Orchestre de la Région Réunion (ORR) & Davy Sicard se produiront en concert ce samedi 27 mars au Téat Champ Fleuri et le lendemain, le dimanche 28 mars au Théâtre Luc Donat. Une double prestation qui devrait en ravir plus d’un…

 

En ces temps de crise sanitaire, chacun mesure la chance de pouvoir assister ou de se produire en concert. D’ailleurs, peu nombreuses sont les salles désireuses de proposer une prestation culturelle au public depuis l’annonce du couvre-feu mais, quelques-unes résistent, s’adaptent et tentent de tenir le cap… La volonté d’une collaboration étroite entre le Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR), via son orchestre symphonique, et les artistes locaux, a été initiée par la Région Réunion en 2017 sous le concept de « Carte Blanche ». Après Maya Kamaty, Labelle et Christine Salem, Davy Sicard se prête cette année à l’exercice de la « Carte Blanche » du CRR pour sa 4ème édition, avouons-le, un peu spéciale en raison de l’application de protocoles stricts pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. « Grâce à la volonté des artistes, des équipes techniques et des théâtres, nous sommes ravis de pouvoir maintenir cette belle création même si c’est compliqué en ce moment. Le CRR a cette volonté de rayonner sur l’ensemble du territoire par l’ouverture de son enseignement et de sa diffusion et pour cela, il dispose d’un outil formidable en son orchestre symphonique », explique Thierry Boyer, directeur du CRR. Un orchestre à géométrie variable donc, qui s’adapte à tous types de projets, qu’ils soient symphoniques ou non, à l’instar de cette « Carte Blanche » justement. Approché en 2019 pour partager cette innovation artistique inédite, l’artiste Davy Sicard, emballé par le concept et très impliqué dans sa réalisation, a pris le temps de rencontrer tous les acteurs du projet. « Je suis ravi mais, j’avoue ne pas être très serein en même temps… Nous avons envie de bien faire, notre implication est si intense. Voilà deux ans que nous travaillons avec Gérald Loricourt et Thierry Boyer sur ce projet avec envie, avec beaucoup de respect et de considération pour tous les musiciens. Il est rare qu’un artiste soit ainsi accompagné par un orchestre aussi volumineux que pointu, c’est un honneur et une réelle découverte ! », confie Davy Sicard avant que le directeur du CRR poursuive : « Nous avons eu envie de collaborer avec Davy pour certes, son talent artistique mais, aussi et surtout, pour l’humain avec lequel le contact a « matché » de suite ». 

« L’intérêt d’un tel projet réside bien dans l’aventure humaine à vivre »

 

Un plaisir privilégié accompagné d’une pression supplémentaire résidant dans le contexte économique difficile subi par les salles de spectacles pour rencontrer leurs publics. « Compte tenu de la situation économique provoquée par la crise sanitaire, nous mesurons tous bien la chance que nous avons de nous produire sur scène devant un public », avoue l’artiste, pressé et enthousiaste à deux jours de la première. L’une des pièces maîtresses de ce projet : Gérald Loricourt, musicien de Davy Sicard, a procédé aux précieux arrangements du répertoire de titres choisis par le chanteur pour la composition du concert d’une durée de 90 minutes. L’orchestre est lui, composé de 31 musiciens dont la nomenclature se partage entre les instruments à cordes et à vent, les bois, les cuivres et les percussions. « En tant que directeur de l’orchestre, mon travail avec Gérald Loricourt fut de déterminer le nombre de familles d’instruments à sélectionner pour obtenir une matière suffisamment consistante et de les répartir de façon équilibrée et colorée », analyse M. Le directeur du CRR, qui accueille aussi de grands élèves en cours de formation professionnelle au sein de cet orchestre. À l’issue des deux représentations de ce week-end, une captation sera effectuée par l’association Ranpar afin de conserver un souvenir de cette aventure d’envergure. « En plus d’être un service culturel, nous sommes un service de santé car avoir une vie culturelle contribue à une bonne santé. Notre but est d’honorer la volonté politique de poursuivre cet élan culturel porté par la Région Réunion. Cette expérience nous aura tous beaucoup enrichis. L’intérêt d’un tel projet réside bien dans l’aventure humaine à vivre », souligne M. Boyer avant que Davy Sicard ne lance : « en effet, nous avons été si contents de voir, revoir une équipe technique, rencontrer des musiciens ou en découvrir de nouveaux, vivre cela en ces temps-là, c’est plus que du plaisir, c’est un réel contentement ! ». Pour rappel, la jauge du Téat Champ Fleuri, réduite de moitié, pourra accueillir jusqu’à 500 personnes en respectant la règle d’un siège sur deux occupé pour le concert de samedi. 

Texte : S.V

Photos Thierry Villendeuil 

Concert du samedi 27 mars 2021

Téat Champ Fleuri

Heure : 14h30

Billetterie : www.teat.re

0262 419 325

Tarif : 10€ + frais de billetterie

Concert du dimanche 28 mars 2021

Théâtre Luc Donat

Heure : 14h30

Billeterie : 0892 707 974

Tarif : 10€ + frais de billetterie