Le vernissage d’une exposition intitulée « Histoire des Hommes et des Espèces à la Réunion » s’est tenu ce 6 juillet, au cœur du magnifique écrin de Mascarin, jardin botanique de La Réunion. Chef de file de la préservation de la biodiversité, le Département a soutenu ce projet porté par l’Association pour la Valorisation de l’Entre-Deux-Monde (AVE2M). La visite des 49 panneaux permet au grand public de découvrir l’importance de notre patrimoine naturel, ainsi que les conséquences de l’introduction progressive d’espèces à La Réunion.

Dans le cadre de sa mission de préservation et de promotion de la faune et la flore indigènes de l’île, l’AVE2M « rappelle à travers cette exposition comment était La Réunion il y a 300 ans » comme l’indique son directeur Serge Georger. Il lance aussi un message d’alerte concernant les espèces animales et végétales invasives, introduites dans le passé d’une manière volontaire ou accidentelle. Le cas du merle Maurice est ainsi évoqué sur un panneau : « échappé de cage en 1972, ce passereau a colonisé l’île en 30 ans et représente une réelle menace pour la biodiversité. Le merle Maurice est capable de prédater les oisillons des autres espèces et contribue à la dispersion des plantes exotiques envahissantes comme le goyavier de Chine, le raisin marron, le galabert, le faux poivrier ou encore le tabac-boeuf ».

 

Pour Serge Georger, « l’ensemble des acteurs, les Collectivités et la population sont appelés à se mobiliser contre la dissémination des espèces invasives sur l’ensemble du territoire. Mais il importe aussi de rappeler qu’on a encore aujourd’hui la chance d’avoir quelques reliques de végétation d’origine et des espèces indigènes et endémiques précieuses. Il faut les sauvegarder, aussi bien pour nous, que pour les générations futures ».

Daniel Tholozan, président de l’AVE2M pour sa part, a souligné l’implication des partenaires ayant donné vie à l’exposition. « Elle fait partie d’un vaste projet de communication sur les enjeux de préservation de nos milieux naturels et de valorisation du patrimoine local ». Le coût de ce projet de grande envergure, financé par les fonds Européens FEADER s’élève à 279 872 €. Le cofinancement du Département est de 74 348 €.

 

Pour la Collectivité départementale, cette exposition est primordiale, car elle permet d’ouvrir les yeux sur toute cette richesse du patrimoine nature, sur toute la force de l’engagement des acteurs réunionnais pour sa préservation et sa valorisation. Mathilda Zeganadin, Directrice du Tourisme et des Espaces Naturels au Département, a rappelé que « notre collectivité consacre chaque année près de 20 millions d’euros aux différentes actions liées à la préservation de l’Environnement, allant de l’entretien et l’aménagement de nos sentiers et des aires de piques, à la préservation des espaces naturels sensibles, en passant par la lutte contre les espèces envahissantes ou encore la valorisation du patrimoine naturel de l’île à travers ce lieu d’exception qu’est Mascarin. Il est essentiel de sensibiliser la population aux enjeux de préservation. Cette exposition est un bel engagement de l’AVE2M à cet engagement exemplaire et responsable que nous voulons impulser à l’échelle du territoire. »

Pour permettre une diffusion plus large et adaptée, compte tenu du contexte sanitaire actuel, l’exposition sera présentée dans plusieurs établissements scolaires et dans une vingtaine de sites.

 

Les autres sites sont :

Domaine des Tourelles, Plaine des Palmistes, Collège Trois Bassins, Saint-Paul, Collège Thérésien Cadet, Piton Sainte-Rose, Collège Alsace Corré, Cilaos, Collège Gaston Crochet, Plaine des Palmistes, Collège Michel Debré, Plaine des Cafres, Lycée agricole de Saint-Paul, Lycée Bois Joli Potier, 12e Km, Le Tampon, Belvédère Bois Court, 23e Km, Plaine des Cafres, Le Tampon ou grands kiosques, Plaine des Cafres, Bourg Murat, Le Tampon, ENS Sainte-Marguerite – Saint-Benoît, ENS Sans Souci, Saint-Paul, Musée De Villèle, Saint-Paul Musée Stella Matutina, ENS Piton Mont Vert, Saint-Pierre, Médiathèque du 23e Km, Le Tampon, Médiathèque de Trois-Bassins, Salle Alambic, Salle Municipale de L’Entre-Deux, ENS Cap Blanc, Langevin FDPPMMA.

Photos Bruno Bamba ( CD )