Compagnie Tche Za (Les Comores)

Salim Mzé Hamadi Moissi (alias Seush) fait de son lieu de naissance et de vie, les Comores, petit archipel volcanique de l’Océan Indien, le sujet de sa création. À travers Massiwa, il interroge ce qui fait l’attachement à son pays de culture matrilinéaire et à ses influences arabes, africaines et indiennes. En quatre tableaux, il parcourt les singularités gestuelles et culturelles qui font la force de la danse des Comores : le Wadaha, danse traditionnelle des femmes, l’afro-danse qui devient chaque jour plus urbaine et l’énergie du hip hop, sa rigueur et sa toute puissance. Mêlant aux rythmes afro des musiques traditionnelles, Salim Mzé Hamadi Moissi met en scène sa vie, comme un défi. Avec Ahmed Abel-Kassim, Fakri Fahardine, Toaha Hadji Soilihy, Mzembaba Kamal, Abdou Mohamed, Ben Ahamada Mohamed, Mohamed Oirdine – Lumières Guillaume Bonneau – Commande et production Théâtre de Suresnes Jean Vilar / festival Suresnes cités danse 2020. Avec le soutien de Cités danse connexions. En collaboration avec la Compagnie Tché-Za (Comores). Avec le soutien de l’Onda, Office national de diffusion artistique et de l’Alliance Française de Moroni.
SALLE GRAMOUN LÉLÉ – Saint-Benoît
Un partenariat Région Réunion / Les Bambous
SAMEDI 12 FÉVRIER 20H
Tarifs : réduits 7 € / 10 € – plein 13 € (prévente) / 15 € (sur place) – TOUT PUBLIC– durée 35mn

– Accueil en complicité avec les TÉAT Réunion, théâtres du Conseil DépartementaL