Site d’informations culturelles de La Réunion

Site d’informations culturelles de La Réunion

17759896_816654728491953_31697462248490324_n
KABAYRASTA 2
Capture d’écran 2023-07-17 à 21.19.51
Logo-TÉAT-2023-carré-noir
DÉPARTEMENT
429670118_709149904742285_7177218706804467169_n
previous arrow
next arrow

La notion de transmission est fondamentale dans le hip-hop, les projets de ma compagnie s’inscrivent donc toujours dans cette idée de partage.

Le chorégraphe Amala Dianor est lauréat de la Villa Albertine, la nouvelle institution de la France aux États-Unis créée par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et avec le soutien du ministère de la Culture. En duo avec le photographe Grégoire Korganow, leur résidence se déroulera dans trois villes américaines, à la rencontre de nouveaux styles chorégraphiques et musicaux.

Né au Sénégal, Amala Dianor arrive en France à l’âge de sept ans. Il entame rapidement une brillante carrière dans le hip hop, qu’il aborde comme un véritable chemin initiatique, marqué par des valeurs de persévérance et de quête de soi. En 2000, il décide de s’orienter vers la danse contemporaine et se forme à l’école supérieure du Centre National de Danse Contemporaine (CNDC) d’Angers. Pendant la décennie suivante, il travaille comme interprète, avant de remporter en 2011 deux prix au concours Reconnaissance pour sa première chorégraphie, Crossroad. L’année suivante, il crée sa propre compagnie. Son solo Man Rec (2014) sera son premier grand succès, suivi par le duo Extension (2014) et Quelque-part au Milieu de l’infini (2016). Suivent des spectacles de plus grande ampleur, comme The Falling Stardust (2019) ou la création collective Siguifin(2022). Amala Dianor a par ailleurs reçu la Médaille de Chevalier des Arts et des Lettres.

2000 : Amala Dianor entre au Centre national de danse contemporaine d’Angers.

2011 : Il crée sa première chorégraphie, Crossroad.

2014 :Man Rec, solo.

2022 : Siguifin, une chorégraphie coécrite avec Ladji Koné, Alioune Diagne et Naomi Fall.

2023 : Il sera en résidence à la Villa Albertine avec le photographe Grégoire Korganow.

Source : institutfrancais.com

Culture Klic Réunion

GRATUIT
VOIR