Entretenir l’héritage de nos comptines locales

Edith Barniche a intégré l’association Radar en octobre 20219 et a ainsi pu bénéficier du dispositif Guétali depuis le mois de septembre 2020. Une opportunité qui lui a permis de donner une vingtaine de représentations dans l’île entre les mois de septembre 2020 et mars 2021. Conteuse d’histoires et de comptines en créole pour les tout petits, l’artiste s’est donnée pour mission la revalorisation d’un patrimoine culturel tombant peu à peu dans l’oubli…

Comment définiriez-vous votre spectacle et comment l’idée vous est-elle venue ? 

Edith Barniche : « Il s’agit d’un spectacle petit format conté et chanté pour les bébés de 3 mois aux enfants de 5 ans. J’ai été conteuse en amateur pendant une dizaine d’années puis, j’ai décidé de me professionnaliser tout en devenant mère. En ma qualité de graphiste, mon premier métier, j’avais alors dessiné pour des dessins animés et DVD de comptines créoles ainsi que de l’océan Indien qui s’appelait « Chansons marmailles » : je n’ai donc pas cessé de chanter pendant ma grossesse et cela m’a donné envie d’en faire un spectacle pour enfants. »

Pourquoi votre choix s’est-il porté sur des mélodies en créole pour votre spectacle ? 

E. B. : « J’estime que ce patrimoine culturel est malmené voire en perdition, il m’a semblé plus qu’important de le valoriser avant qu’il ne disparaisse pour de bon sans que nous ayons les moyens de revenir en arrière. Les tout petits sont mon public de prédilection et les faire grandir avec les mélodies locales m’a paru une évidence. J’interprète des titres tels que ‘123 Zourite en lèr pied’bwa’ de Sully Andoche, ‘Casse-Coco’, ‘Ti piouk-piouk’, ‘Baigne dans mon bassin ti canard’ qui est une mélodie mauricienne, ‘Un ti zoizo la ni bwar d’lo’ puis, il y a aussi des jeux de mains, des comptines. J’ai également adapté une chanson française en créole sur les jours de la semaine : « Lundi ti canard i sa va la mar ».

Comment se compose votre spectacle ?

E. B. : « Une première partie d’une durée de 15 à 20 minutes est dédiée au spectacle pur où au sein de mon décor fait de guirlandes lumineuses, je joue du ukulélé et chante en animant des objets en feutrines représentant des zourites, des canards, des oiseaux… Puis, le spectacle s’enchaîne un peu sur un mode de marabout de ficelle où il n’y a pas forcément d’histoire mais où une chose en appelle une autre. Dans la seconde partie du spectacle, je dégaine un deuxième ukulélé et des objets plastifiés plutôt qu’en feutrine en ces temps de Covid. Parents et enfants peuvent ainsi se les approprier pour un moment d’échange pour prolonger le bain culturel. Au total, le spectacle dure entre 30 et 45 minutes, selon une intervention en crèche ou en école maternelle. »

Comment avez-vous connu l’existence du dispositif Guétali ?

E. B. : « J’ai été informée de l’existence du dispositif Guétali par voie de presse puis, grâce à Erika Toutain de l’association Radar, nous nous sommes renseignées auprès des gens du métier et nous avons candidaté. L’acronyme de l’association Radar signifie Réseau d’Aide au Développement Artistique de La Réunion et elle apporte un soutien notamment administratif à la diffusion, essentiellement à destination des musiciens. Lorsque j’ai intégré l’association, j’étais la seule conteuse à en faire partie. »

Quels avantages avez-vous retiré du dispositif Guétali ?

E. B. : « En ma qualité de jeune artiste débutante, le dispositif fut la garantie de la réalisation de vingt spectacles et de l’accomplissement de mes heures en tant qu’intermittente du spectacle. J’ai pu me rendre dans des écoles et des crèches, ce qui était une véritable chance en pleine crise Covid. Le dispositif permet aux structures d’obtenir un réel soutien financier, ce qui n’est pas négligeable car elles n’ont pas forcément les moyens de proposer ce type de spectacles. Les artistes, les structures et les publics ne peuvent que saluer ce type de dispositif à dimension régionale. Redonner le sourire à des enfants malades à l’hôpital n’a pas de prix. »

Facebook : Edith Barniche

Mail : bonjour@edith-b.com 

Plateforme de spectacles à destination du jeune public à La Réunion : www.zevi.re

Association RADAR :

Tél. : 0692.60.43.59
Email : radar974@gmail.com 

Dispositif GUÉTALI – Région Réunion

Texte S.V

Photos DR