LA MISE À L’ARRÊT DU MONDE CULTUREL

Artistes, acteurs, auteurs, techniciens, dirigeants de lieux culturels et, comme tous nos concitoyens, nous avons bien entendu et compris, durant cette année, qu’il allait falloir «apprendre à vivre avec le virus», que ce qui avait d’abord été considéré comme une situation exceptionnelle allait sans doute entraîner des modifications pérennes de nos manières de vivre et de travailler. Depuis plus d’un an, les organisations professionnelles ont multiplié les propositions raisonnables de calendriers et de modalités de réouverture partielle. Malgré l’engagement des équipes artistiques pour s’adapter aux contraintes sanitaires, l’incertitude pèse encore lourdement sur le moment où nous pourrons voir revivre nos musées, nos théâtres, nos salles de spectacle, nos cinémas. Il est urgent de proposer à leurs équipes des solutions alternatives en leur permettant d’investir l’espace public. Et redonnons à la culture une place centrale pour nourrir le sentiment de reconnaissance et d’appartenance au commun.

La redaction de cultureklicreunion