Aux dernières cérémonies des Oscars, un film d’animation s’est tout particulièrement fait remarquer, remportant le prix du meilleur film d’animation. « Hair Love » a été primé pour son scénario très engagé qui rend hommage aux cheveux afro.

C’est à Matthew Cherry que l’on doit la production du film d’animation « Hair Love » qui a remporté le prix du meilleur film d’animation aux dernières cérémonies des Oscars, le 9 février dernier. L’homme était anciennement joueur à la National Football League (NFL), une association d’équipes professionnelles de football américain. Il embrasse désormais une carrière dans le cinéma. Pour la réalisation de ce film, Matthew Cherry a fait appel aux talents des studios Sony, dont le film « Spiderman : New Generation » a reçu un prix en 2019.

Toute l’intrigue de ce film d’animation, qui dure 6 minutes, tourne autour d’une petite fille aux cheveux afro, indomptables. Sa mère étant hospitalisée, elle s’en remet à son père pour l’aider à se coiffer. Face à la quantité de travail à abattre, celui-ci préfère la coiffer d’un bonnet. C’est avec humour et dérision que le film met à l’honneur l’identité capillaire. En 6 minutes, le message est passé, et ce, de la plus belle des façons.

Un sacre qui célèbre la diversité

Le scénario de « Hair Love », Matthew en a été inspiré par un livre d’enfant, mais aussi plusieurs vidéos sur le Net mettant en scène des pères qui coiffaient leurs petites filles. En plus de l’engagement en faveur de l’identité capillaire, ce film a pour but de mettre en évidence la relation entre les pères noirs et leurs enfants.

En seulement quelques minutes, « Hair Love » réussit à faire passer un message tout à la fois drôle et militant qui n’a pas manqué de séduire les juges. Ce prix soulève l’une des polémiques qui a toujours miné les Oscars et qui concerne le manque de diversité. Cette année encore, ce problème a été touché du doigt par plusieurs acteurs, à l’instar de l’actrice Issa Rae. Elle n’a pas manqué de dénoncer ce problème d’organisation au moment où elle annonçait le sacre de « Hair Love ».