Je ne cherche jamais des thématiques loin de moi alors que juste à côté, il y a des voiles qui méritent d’être levés.

Aïcha Macky est réalisatrice de documentaires. Avec deux courts-métrages et deux films à son actif, cette jeune cinéaste Nigérienne distille une œuvre engagée, militant notamment pour l’émancipation des femmes dans les pays d’Afrique sub-saharienne. Son travail est reconnu par la critique internationale. Aïcha Macky naît en 1982 à Zinder. Son intérêt pour la culture est précoce. De l’école primaire jusqu’à l’université, elle pratique notamment le théâtre, traçant déjà le sillon de sa carrière artistique. Après une maîtrise de sociologie, elle tombe amoureuse du cinéma, pour sa qualité de média démocratique, pouvant s’adresser à toute la population, y compris analphabète. Animée par la volonté de mettre en scène sa sensibilité aux questions sociales, elle fréquente le Forum Africain du Film Documentaire (FAFD) de Niamey et y reçoit une bouse qui lui permet de poursuivre ses études. Elle entre alors à L’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal, où elle obtient un Master I en Audiovisuel et Documentaire de Création, puis un Master II en Réalisation Documentaire de Création. Ses premiers courts-métrages (Moi et ma maigreur, 2011, Savoir Faire le Lit, 2013) sont réalisés dans le cadre de ce parcours.

2016 : Grand Prix du Documentaire aux Africa Movie Academy Awards pour L’Arbre Sans Fruit.

2018 : Nommée Chevalier des Arts et des Lettres de la République Française, puis Chevalier des Palmes Académiques de la République du Niger.

2018 : Ambassadrice désignée de l’incubateur Oasis à Niamey.

2021 : Sortie du film Zinder.

Pour son film Zinder, Aïcha Macky a reçu le soutien de la Fabrique Cinéma de l’Institut français.

Ce programme accompagne de jeunes cinéastes de pays du Sud pour faciliter leur insertion sur le marché international du film. En savoir + sur La Fabrique Cinéma

 

L’Arbre sans fruit est diffusé par la Cinémathèque Afrique qui rassemble, à l’Institut français, un catalogue de plus de 1 600 films africains de 1960 à nos jours.

En savoir + sur la Cinémathèque Afrique.