Né le 4 décembre 1994 à Côtes-de-Fer en Haïti, Jean d’Amérique vit désormais entre Paris, Bruxelles et Haïti. En 2013, il démarre des études de philosophie et d’ethnologie à l’École Nationale Supérieure, ainsi qu’à la Faculté d’Ethnologie d’Haïti, mais décide de les abandonner pour se consacrer à l’écriture. Son premier recueil de poèmes, Petite fleur du ghetto, paraît en 2015, auréolé par la mention spéciale du Prix René Philoctète. Deux ans plus tard, son second ouvrage, Nul chemin dans la peau que saignante étreinte, lui vaut de remporter le Prix de la Vocation décerné par la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet. À la fois poète, écrivain, « slameur » ou encore auteur de théâtre, il anime parallèlement des ateliers d’écriture et participe à des revues littéraires. L’année 2020 lui offre l’opportunité de publier sa première pièce de théâtre, Cathédrale des cochons, aux éditions Théâtrales. Il reçoit le Prix Jean-Jacques Lerrant aux 31ème Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre. En 2021, son premier roman, Soleil à coudre, est disponible chez Actes Sud.

J’ai commencé à exister à partir de la poésie : j’ai compris très vite que c’était là ma patrie, mon territoire, mon pays et désormais mon origine et mon avenir le plus infini. Référence de la nouvelle génération littéraire haïtienne, Jean d’Amérique impose d’emblée un style intense pour parler de son pays et de notre monde. Avec sensibilité, il livre des poèmes et des textes rageurs en multipliant les supports, de l’écrit à la scène.

2015 : Jean d’Amérique publie son premier recueil de poèmes, Petite fleur du ghetto. Il est sélectionné au Prix Révélation Poésie de la Société des Gens de Lettres et reçoit la mention spéciale du Prix René Philoctète.

2017 : Son deuxième ouvrage, Nul chemin dans la peau que saignante étreinte, paraît aux éditions Cheyne. Il est finaliste du Prix Fetkann! de la poésie et lauréat du Prix de la Vocation.

2019 : Il crée le festival international Transe Poétique à Port-au-Prince avec le collectif Loque Urbaine.

2019 : Son premier roman, Soleil à coudre, est publié chez Actes Sud.

Jean d’Amérique a bénéficié du soutien de « Des mots à la scène », fonds de production des écritures dramaturgiques contemporaines d’Afrique et des Caraïbes lancé par l’Institut français et financé par le ministère de la Culture.

Source Institut Francais .