Cinéaste mondialement connu pour son travail sur le Cambodge, Rithy Panh est un rescapé des camps de travail des Khmers rouges qui trouve refuge dans le cinéma. À travers ses fictions, ses documentaires ou ses livres, il sefforce de transmettre lhistoire de son pays natal.

Né en 1964 à Phnom Penh au Cambodge, Rithy Panh na quune dizaine dannées quand le régime des Khmers rouges prend possession de sa ville natale en 1975. Il assiste à la déportation de sa population, envoyée dans des camps de travail. Rescapé de la répression du régime, il sauve sa peau en rejoignant le camp de Mairut en Thaïlande. Mais ces quatre années de massacres au cours desquelles il perd sa famille marqueront pour toujours Rithy Panh. À 17 ans, il décide de sinstaller en France, le temps de se reconstruire et entame des études de menuiserie. Après avoir rejeté ses origines, il se tourne rapidement vers le cinéma pour réécrire son histoire.

Dès 1989, le franco-cambodgien entame alors sa carrière de réalisateur avec un premier documentaire, Site 2, Aux abords des frontières dans lequel il dépeint les conditions de vie dans un camp de réfugiés cambodgiens situé en Thaïlande. Grâce au succès de ce premier essai, il poursuit son œuvre, oscillant entre les documentaires et les fictions. En semparant du passé sombre du Cambodge, il sest imposé en France comme le porte-parole du génocide.

Je me vois comme un passeur qui doit rappeler le passé pour parler de l’avenir, en utilisant de vieilles images qui pourraient trouver un écho dans ce que nous vivons aujourd’hui .

Biographie :

1964: Rithy Panh naît à Phnom Penh au Cambodge.

1980 : Après le régime des Khmers rouges, Rithy Panh se réfugie en France.

1994 : Les Gens de la rizière, son premier film de fiction est présenté au festival de Cannes. C’est la première fois qu’un film cambodgien accède à la compétition.

2013 : Rithy Panh réalise L’image manquante et remporte le prix Un Certain Regard, le prix d’Italia ainsi que le prix France Musique – Sacem de la Musique de film et a été nommé aux Oscars dans la catégorie des films en langues étrangères.

2019 : Rithy Panh préside le jury de la Caméra d’or au festival de Cannes.

2020 : Rithy Panh poursuit son travail de deuil en réalisant un documentaire baptisé Irradiés.

Source : institutfrancais.com