Sur la saison 2020, Lantant Zamalak du conteur Teddy Iafare Gangama a présenté aux petits et aux grands un conte musical participatif : « In zong, in doi » dont la musique a été composée par Laurent Lallemant. « Il n’y a pas deux représentations qui se ressemblent ! » raconte Teddy Iafare Gangama à propos du spectacle « In zong, in doi » de sa compagnie Lantant Zamalak. Ce conte musical et interactif a tourné sur La Réunion, lors du Guétali 2020, événement financé par la Région Réunion.

« In Zong, in doi » est né en avril juin 2019, lors d’une résidence à La Cité des arts. Le conteur Teddy Iafare Gangama y retrouvait son ami le musicien Laurent Lallemant, ainsi que la metteuse en scène Virginie Bernard. « Avec Laurent, nous nous sommes croisés lors d’un bœuf à Toulouse en 2010, se souvient Teddy. Il a fallu près de neuf ans avant de se revoir pour partager ce projet. » À la guitare et aux percussions, le musicien accompagne le conteur à travers cinq chansons qui forment la colonne vertébrale du spectacle.

« C’est un spectacle interactif, explique Teddy Iafare Gangama. Avant d’entrer dans la salle, je demande au public de me donner deux personnages, un objet, une action et un lieu. Je les découvre sur scène en même temps qu’eux. Je vais ensuite raconter une histoire à partir de ces éléments. Laurent doit jouer les morceaux à certains moments en fonction des mots que je vais dire. Comme c’est interactif, nous pouvons aussi nous arrêter, interroger le public, reprendre. Au moment, où j’arrive sur scène, je ne sais pas ce que je vais raconter ! »

Les cinq chansons se promènent, elles, sur plusieurs genres. La chanson titre « In zong in doi » est un sega et une comptine. Il y a également une valse. « À l’origine, c’est un spectacle à partir de 2 ans, mais comme il y a des échanges avec la salle, il fonctionne aussi sur les plus grands », explique Teddy.

Avec le Guétali, la compagnie a pu explorer la Réunion et sortir des sentiers battus. « Nous avons une scénographie très légère, précise le conteur. Elle nous permet de nous implanter facilement et donc de monter dans les écarts. » La compagnie a tellement apprécié le concept qu’elle a reproposé une nouvelle œuvre pour l’édition 2021. Il s’agit du troisième volet d’un triptyque, ce volet s’appelle Aterla. « Après avoir voyagé de l’intérieur vers le temps présent, nous allons explorer l’extérieur, explique Teddy. La pièce va s’appuyer sur mes carnets de voyage avec une présentation vidéo et un jeu de lumières. » Pour ce spectacle, l’équipe s’étoffera à cinq personnes. Lantant Zamalak est née en 2006, portée par le conteur Teddy Iafare Gangama. « J’ai commencé à écrire, il y a 18 ans, se souvient-il. J’ai publié une première pièce de théâtre Zamal Game en 2006. » Teddy a également publié plusieurs albums jeunesses, notamment « Tigouya », l’histoire d’un margouillat qui découvre l’île.

Texte Nicolas Bonin

Photos DR et Lespas