Johan Mounien, demandez lui de vous raconter des histoires !

( Photos Thierry Villendeuil )

C’est un homme passionnant et passionné que nous avons rencontré hier lors de la conférence de presse de «  la belfèt Rakontaz zistwar Daniel Honoré » à la mairie de Sainte-Suzanne. 

Johan Mounien est un conteur,  un racontèr de zistwar, même si par modestie il ne s’octroie pas ces étiquettes, croyez-moi il porte en lui toute la magie d’un conteur. Le regard rempli de mystère et de passion, des mots captivants, envoutants, qui nous a donné envie de l’écouter et dévorer ce moment de partage avec attention, curiosité et tellement de plaisir. Lire est passionnant mais écouter « un boug kom sa raconte a ou un zistwar», c’est une expérience à vivre absolument.

Alors rendez-vous au festival «  la belfèt Rakontaz zistwar Daniel Honoré » qui aura lieu du lundi 25 au samedi 30 octobre, pour rencontre Johan Mounien et apprécier son savoir-faire. Pour cet événement, notre artiste a écrit une histoire : « Momon » qui valorise les mamans réunionnaises 

A 44 ans  et père de deux enfants, Johan Mounien sait capter l’attention de son public. De part son métier, animateur, présentateur, il a l’habitude de partager et de faire naitre des émotions chez les petits et les grands. Raconter des histoires, c’est son passe-temps, sa passion. Un don nourrit aussi par l’opportunité de travailler durant de nombreuses années dans l’association Kosé Konté aux côtés du célèbre conteur Daniel Honoré. Comment ne pas devenir meilleur au contact de celui qui est une pointure dans le domaine du conte à La Réunion ? 

Des contes uniques et personnalisés

Johan le dit lui-même : « je ne raconte jamais deux fois la même histoire, je la personnalise selon le public, je change le nom du personnage, je fais interagir le public, je m’adapte à mes auditeurs et ainsi le conte prend vie différemment ». Ses thèmes de prédilection : la vie lontan, les traditions réunionnaises. 

C’est avec un style résolument moderne que Johan Mounien perpétue la tradition orale du conte et partage son imaginaire. Grand défenseur de la langue créole, pour lui, le conte a toute sa place à tous les événements, il perpétue les traditions, l’histoire de notre peuple. Il sera présent au festival mais nous le retrouverons aussi à Sainte Suzanne à l’occasion du 20 décembre, du nouvel an tamoul pour des contes à écouter en famille. 

Transmettre la langue créole aux plus jeunes 

Johan Mounien intervient dans les écoles et partage ses histoires avec les plus jeunes. Il écrit lui-même ses contes ce qui apporte à notre artiste encore plus de valeur à nos yeux. Ses histoires préférées sont celles qui font rire. Et pour capter l’attention des petits , rien de mieux selon lui qu’une histoire d’animaux. Pour encore plus d’interactivité, un djembé agrémente parfois son intervention. Les enfants participent, les rires fusent, les expressions créoles se partagent, se savourent et le conte se vit en parfaite harmonie, tout en découvrant les trésors de l’île de La Réunion. L’interaction entre le conteur et son public est magique, magnifique et bouleverse les cœurs. A l’heure des nouvelles technologies de plus en plus présentes dans nos vies, être conteur n’est pas facile, capter l’attention du public, lui parler d’un temps révolu, dans une langue pas toujours utilisée dans le milieu scolaire relève du défi. Pourtant Johan Mounien, vit sa culture créole avec intensité, maîtrise son art, partage sa passion, capte les regards, suscite la curiosité et capture notre imagination et nous emmène avec lui dans un monde imaginaire.  

Rendez vous avec le public 

Samedi 30 octobre, le grand public a rendez-vous à la médiathèque Aimé Césaire de Sainte Suzanne pour écouter cet autodidacte. Son secret : toucher le public en le faisant rire ou en le bousculant en l’amenant à réfléchir. Nous avons lors de notre échange, demandé à Johan de nous raconter une histoire pour vivre la sensation de son public. Résultat : nous avons été bouleversé, séduit, dès les premiers mots, nous étions avides de connaître l’histoire, de découvrir son dénouement, bref nous avons été littéralement emporté par ce conte en créole, conquis par autant de passion et admiratif d’un tel savoir-faire.  

Quand on a rencontré un conteur comme Johan, l’écoute d’un conte en créole prend un autre sens.

Un talent à découvrir absolument ! 

Tous les articles :